moc.r2-ip%40tcatnoc | +216 29 999 041

14, Rue Salah Hafsa, 2080, Ariana, Tunisie

moc.r2-ip%40tcatnoc | +216 29 999 041

14, Rue Salah Hafsa, 2080, Ariana, Tunisie

Mise à niveau du RGPD et Marketing Digital

Désormais, il est nécessaire de se préparer à la mise en application du RGPD (règlement général pour la protection des données). Pour cela il a été mis en place un guide de survie en 12 points qui va permettre aux professionnels du digital et du web marketing de s’y préparer.

Illustration

La RGPD : définition 

RGPD ou règlement général pour la protection des données désigne une des directives européennes en rapport avec les données personnelles qui va être appliquée à partir du 25/05/2018 en Europe. Elle a pour principal but d’instaurer de nouvelles obligations en ce qui concerne la portabilité des données personnelles de la responsabilisation des dépositaires de ces données.

Ce guide en question est appelé guide de survie parce qu’il impacte de manière forte, tous les usages marketing se rapportant à ce type de données. En effet, si on part du fait que toutes les opérations marketing sont basées sur la collecte des données personnelles, il a été décidé de créer un guide de survie simple et se limitant en 12 points essentiels pour l’accompagnement des entrepreneurs et professionnels du marketing et du digital avec l’application du RGPD. Ce guide de survie se divise en 4 thématiques suivant le processus logique des données personnelles pendant une opération marketing à savoir :● La collecte des données personnelles● La diffusion de l’opération● L’utilisation des données post campagne● Le suivi de ces données au quotidien
C’est via ce guide de survie qui se divise en 4 thématiques pour traiter les 12 points essentiels destinés à fournir des outils nécessaires aux professionnels afin de respecter les conditions du RGPD. 

12 points pour la mise à niveau du RGPG

I- La collecte des données personnelles
1) La collecte des données pendant les opérations marketingIl devient indispensable de modifier la politique de de confidentialité sur vos interfaces en lignes et physiques. Il est donc nécessaire de fournir les informations suivantes :● Le responsable de traitement (qui)● L’identité du DPO● Les finalités du traitement de leurs données (pourquoi)● Les destinataires des données● Les transferts de données hors communauté européenne● La durée du traitement● Les droits dont ils disposent sur leurs données● Les recours possibles auprès d’une autorité de contrôle● Le caractère obligatoire ou facultatif des réponses● Le recours au profiling le cas échéant.
2) La récolte des consentements grâce aux campagnesLes campagnes marketing permettent la collecte par l’intermédiaire de formulaires, le consentement des personnes ciblées à recevoir des communications ou accepter une politique de confidentialité ou encore accepter des conditions de participation. Le formulaire de collecte de la campagne doit comprendre une mention d’information précise et plusieurs cases dont la validation est obligatoire comme l’acceptation de la politique de confidentialité, le consentement à la collecte et l’acceptation du règlement de jeu ou de l’opération.
3) Exemple de formulaire de collecteLes formulaires sont adaptés selon les données, les finalités et supports de communication mis en avant. Bie sur après la collecte des données via le formulaire, il reste à assurer leur exactitude et leur mise à jour, assurer leur traitement en toute sécurité et confidentialité et limiter leur durée de conservation au minimum.

II- La diffusion de l’opération
1) LE CONSENTEMENT POUR LA PROMOTION DES CAMPAGNES
Il ne faut pas oublier que c’est cet utilisateur qui vous a donné des ressources pour promouvoir vos campagnes marketing. Mais cet utilisateur en question peut retirer son consentement mais cela ne va pas remettre en question la légalité des traitements réalisés avant ce retrait. Il suffit pour cela de ramener une preuve du consentement de l’utilisateur en question à savoir : la date et l’heure de ce consentement, l’identité de la personne, le mode de collecte et l’information fournie.

2) LA QUALIFICATION DES OPT-INS
Le RGPD ne va pas s’appliquer aux données collectées après le 25 mai 2018 mais aussi à celles récoltées avant cette date. Il va falloir qualifier les opt-ins existants et les transformer en consentement valides. Pour cela il suffit de lister les opt-ins existants, les trier et mettre en place la durée de conservation automatisée pour les contacts avec opt-ins valides. Quant au opt-ins non valides, il est possible de lancer des campagnes pour récolter leur consentement avant le 25 mai faute de quoi, ils devront être retirés des listes de diffusion.

3) LES 5 PRÉCEPTES PRINCIPAUX DE L’E-MAILING
Il faut se montrer extrêmement vigilant en envoyer de la prospection commerciale par voie électronique pour la promotion des campagnes. En effet, en plus des obligations de conformité des consentements des personnes il y a lieu de respecter 5 préceptes à savoir :

En cas de campagne d’emailing sur la base de fichiers achetés, il est important de vérifier que le vendeur ait obtenu le consentement des personnes concernées.
En cas où les fichiers sont obtenus via des interfaces en ligne ou hors ligne, le consentement des personnes concernées doit être obtenu
Ne pas oublier d’insérer un lien de désabonnement dans les prospections
Fournir un contact pour l’exercice des droits des individus à qui vous envoyez des emails
De plus les adresses professionnelles doivent être traitées de la même façon.